Campagne SEA : comment booster votre visibilité sur Google ?

google ads

Vous avez un site web et vous souhaitez le faire connaître au plus grand nombre ? Vous voulez attirer des visiteurs qualifiés et augmenter vos conversions ? Vous cherchez un moyen efficace et rapide de vous démarquer de la concurrence ? Alors, vous devriez envisager de lancer une campagne SEA !

Le SEA, ou Search Engine Advertising, est une stratégie de webmarketing qui consiste à diffuser des annonces publicitaires sur les moteurs de recherche, comme Google. Le principe est simple : vous choisissez des mots-clés pertinents pour votre activité, vous créez des annonces attractives et vous payez chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce. Ainsi, vous pouvez apparaître en haut des résultats de recherche et capter l’attention des utilisateurs qui recherchent vos produits ou services.

Mais comment réussir une campagne SEA ? Quelles sont les étapes à suivre pour optimiser votre retour sur investissement ? Quels sont les avantages et les inconvénients du référencement payant ? Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur le SEA et vous donner des conseils pratiques pour booster votre visibilité sur Google.

N’hésitez pas à contacter notre agence Google Ads si vous avez besoin d’aide dans la mise en place de votre stratégie.

Quels sont les objectifs d’une campagne SEA ?

Avant de vous lancer dans le SEA, il est important de définir clairement vos objectifs. En effet, selon ce que vous voulez atteindre, vous n’allez pas utiliser les mêmes leviers, les mêmes indicateurs de performance ou les mêmes budgets. Voici quelques exemples d’objectifs que vous pouvez viser avec une campagne SEA :

  • Générer du trafic : si vous voulez augmenter le nombre de visiteurs sur votre site web, le SEA peut être un bon moyen d’y parvenir. En effet, en apparaissant en première page des résultats de recherche, vous allez attirer l’attention des internautes et les inciter à cliquer sur votre lien. Cela peut être utile si vous venez de lancer votre site web et que vous n’avez pas encore de notoriété ou si vous voulez promouvoir un nouveau produit ou service.
  • Accroître la notoriété : le SEA peut également servir à renforcer votre image de marque et à faire connaître votre entreprise auprès d’une cible précise. En effet, en diffusant des annonces pertinentes et adaptées aux besoins des utilisateurs, vous allez créer une relation de confiance avec eux et leur donner envie d’en savoir plus sur votre offre. Cela peut être intéressant si vous évoluez dans un secteur concurrentiel ou si vous voulez toucher une nouvelle audience.
  • Favoriser les conversions : le but ultime d’une campagne SEA est bien sûr de générer des conversions, c’est-à-dire des actions concrètes de la part des visiteurs, comme un achat, une inscription, un téléchargement ou une demande de devis. Pour cela, il faut que vos annonces soient en adéquation avec les intentions des internautes et qu’elles les dirigent vers une page de destination optimisée. Cela peut être pertinent si vous avez un site e-commerce ou si vous proposez un service en ligne.

Comment créer une campagne SEA efficace ?

Pour réussir une campagne SEA, il ne suffit pas de créer une annonce et de la diffuser sur Google. Il faut suivre une méthodologie rigoureuse et respecter certaines bonnes pratiques. Voici les principales étapes à suivre pour créer une campagne SEA efficace :

Choisir la plateforme adaptée

La première étape consiste à choisir la plateforme sur laquelle vous allez diffuser vos annonces. Il existe plusieurs solutions de référencement payant, mais la plus populaire est sans conteste Google Ads (anciennement Google Adwords). Google Ads est la régie publicitaire de Google qui permet de créer et de gérer des campagnes SEA sur le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Avec Google Ads, vous pouvez diffuser vos annonces sur deux réseaux principaux :

  • Le réseau de recherche, qui regroupe les résultats de recherche de Google et les sites web partenaires. Vos annonces apparaissent sous forme de liens sponsorisés, avec la mention “Annonce”, en haut ou en bas des pages de résultats. Vous pouvez également ajouter des extensions à vos annonces, comme un numéro de téléphone, une adresse, des avis ou des liens supplémentaires.
  • Le réseau Display, qui regroupe plus de 2 millions de sites web, d’applications et de vidéos qui affichent des annonces Google. Vos annonces peuvent prendre la forme de bannières, de textes, d’images ou de vidéos, et apparaître sur des sites thématiques ou en fonction du profil des internautes. Vous pouvez également utiliser le remarketing pour cibler les utilisateurs qui ont déjà visité votre site web.

Le choix du réseau dépend de vos objectifs, de votre budget et de votre cible. Le réseau de recherche est plus adapté si vous voulez capter des internautes qui ont une intention d’achat ou de recherche précise, tandis que le réseau Display est plus adapté si vous voulez accroître votre notoriété ou fidéliser vos clients.

Sélectionner les mots-clés pertinents

La deuxième étape consiste à sélectionner les mots-clés sur lesquels vous allez vous positionner. Les mots-clés sont les termes que les internautes saisissent dans la barre de recherche de Google pour trouver une information, un produit ou un service. Ils sont donc essentiels pour définir votre stratégie SEA, car ils vont déterminer la pertinence et la performance de vos annonces.

Pour choisir les mots-clés adaptés à votre campagne SEA, vous devez prendre en compte plusieurs critères :

  • La recherche des utilisateurs : il faut que vos mots-clés correspondent aux requêtes que vos prospects sont susceptibles de taper sur Google. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme le planificateur de mots-clés de Google Ads, qui vous permet de connaître le volume de recherche, le niveau de concurrence et le coût par clic (CPC) estimé pour chaque mot-clé.
  • La correspondance avec votre offre : il faut que vos mots-clés soient en lien avec votre activité, vos produits ou vos services. Pour cela, vous pouvez vous inspirer du contenu de votre site web, de votre positionnement et de vos avantages concurrentiels.
  • La qualité du trafic : il faut que vos mots-clés attirent des visiteurs qualifiés, c’est-à-dire intéressés par votre offre et susceptibles de convertir. Pour cela, vous pouvez privilégier les mots-clés spécifiques et ciblés, plutôt que les mots-clés génériques et trop larges.

Par exemple, si vous vendez des chaussures en ligne, il vaut mieux éviter le mot-clé “chaussures”, qui est trop vague et trop concurrentiel, et préférer des mots-clés comme “chaussures femme pas cher”, “chaussures homme cuir” ou “chaussures enfant sport”.

Vous pouvez également utiliser différents types de correspondance pour affiner votre ciblage :

  • La correspondance large, qui permet à vos annonces d’apparaître pour des requêtes qui contiennent votre mot-clé, mais aussi des variantes proches, comme des synonymes, des fautes d’orthographe ou des termes associés. C’est le type de correspondance le plus large, qui génère le plus de trafic, mais aussi le moins qualifié.
  • La correspondance modifiée, qui permet à vos annonces d’apparaître pour des requêtes qui contiennent votre mot-clé avec un signe “+” devant chaque terme, mais aussi des variantes proches. C’est un type de correspondance intermédiaire, qui génère un trafic plus ciblé que la correspondance large.
  • La correspondance expression, qui permet à vos annonces d’apparaître pour des requêtes qui contiennent votre mot-clé entre guillemets, mais aussi des termes avant ou après. C’est un type de correspondance plus précis, qui génère un trafic plus qualifié que la correspondance modifiée.
  • La correspondance exacte, qui permet à vos annonces d’apparaître pour des requêtes qui correspondent exactement à votre mot-clé entre crochets, sans aucun terme avant ou après. C’est le type de correspondance le plus restrictif, qui génère le trafic le plus pertinent, mais aussi le moins volumineux.

Par exemple, si vous utilisez le mot-clé [chaussures femme pas cher], vos annonces n’apparaîtront que pour cette requête exacte, et pas pour des variantes comme “chaussures femme pas chères”, “chaussures pas cher femme” ou “chaussures femme”.

Vous pouvez également exclure des mots-clés négatifs, qui sont des termes que vous ne voulez pas associer à vos annonces. Par exemple, si vous vendez des chaussures neuves, vous pouvez exclure le mot-clé “occasion”, pour éviter que vos annonces apparaissent pour des requêtes comme “chaussures femme pas cher occasion”.

Créer des annonces attractives

La troisième étape consiste à créer des annonces attractives, qui vont inciter les internautes à cliquer sur votre lien. Pour cela, vous devez respecter certaines règles de rédaction et de mise en forme. Voici les principaux éléments à prendre en compte pour créer des annonces efficaces :

  • Le titre, qui est la partie la plus visible et la plus importante de votre annonce. Il doit être accrocheur, pertinent et contenir votre mot-clé principal. Vous pouvez utiliser jusqu’à trois titres de 30 caractères chacun, séparés par un point.
  • La description, qui est la partie qui complète le titre et qui donne plus d’informations sur votre offre. Elle doit être informative, persuasive et contenir un appel à l’action. Vous pouvez utiliser jusqu’à deux descriptions de 90 caractères chacune.
  • L’URL, qui est l’adresse web de la page vers laquelle vous dirigez les internautes. Elle doit être claire, concise et cohérente avec votre annonce. Vous pouvez utiliser jusqu’à deux chemins de 15 caractères chacun, qui s’affichent après votre nom de domaine.

Par exemple, si vous vendez des chaussures femme pas cher, vous pouvez créer une annonce comme celle-ci :

Annonce

Chaussures Femme Pas Cher | Livraison Gratuite
Trouvez les Chaussures Idéales pour Toutes les Occasions.
Profitez de Nos Offres Exclusives et Commandez en Ligne !
www.chaussures-femme.fr/Chaussures/Pas_Cher

Pour créer des annonces attractives, vous devez également prendre en compte les besoins et les attentes de votre cible. Pour cela, vous pouvez utiliser des arguments différenciateurs, comme la qualité, le prix, la garantie, le service client ou la livraison. Vous pouvez également personnaliser vos annonces en fonction du lieu, de l’heure ou du type d’appareil des internautes.

Optimiser la page de destination

La quatrième étape consiste à optimiser la page de destination, c’est-à-dire la page sur laquelle les internautes arrivent après avoir cliqué sur votre annonce. Cette page doit être en adéquation avec votre annonce et inciter les visiteurs à réaliser l’action que vous attendez d’eux (achat, inscription, demande de devis…). Pour optimiser la page de destination, vous devez respecter les critères suivants :

  • La pertinence : il faut que la page de destination corresponde au mot-clé et à l’annonce sur lesquels vous avez cliqué. Par exemple, si vous vendez des chaussures femme pas cher, il faut que la page de destination présente vos produits et vos prix, et non pas votre histoire ou vos valeurs.
  • La clarté : il faut que la page de destination soit facile à comprendre et à naviguer. Pour cela, vous devez utiliser un design épuré, un contenu structuré et des éléments visuels (images, vidéos, icônes…). Vous devez également mettre en évidence votre proposition de valeur et votre appel à l’action.
  • La crédibilité : il faut que la page de destination inspire confiance et rassure les visiteurs. Pour cela, vous devez afficher des preuves sociales (avis, témoignages, labels…) et des garanties (sécurité, confidentialité, service client…).

Comment mesurer et optimiser les résultats d’une campagne SEA ?

La dernière étape consiste à mesurer et optimiser les résultats d’une campagne SEA. En effet, il ne suffit pas de créer une campagne et de la laisser tourner. Il faut suivre régulièrement ses performances et ajuster ses paramètres pour améliorer son retour sur investissement. Pour mesurer et optimiser les résultats d’une campagne SEA, vous devez utiliser des outils de suivi et d’analyse, comme Google Ads ou Google Analytics. Ces outils vous permettent de connaître les indicateurs clés de votre campagne, comme :

  • Le nombre d’impressions, qui correspond au nombre de fois que votre annonce a été affichée sur les moteurs de recherche ou sur les sites partenaires.
  • Le nombre de clics, qui correspond au nombre de fois que les internautes ont cliqué sur votre annonce pour accéder à votre site web.
  • Le taux de clics (CTR), qui correspond au rapport entre le nombre de clics et le nombre d’impressions. Il exprime le pourcentage d’internautes qui ont cliqué sur votre annonce par rapport à ceux qui l’ont vue. Il reflète l’attractivité de votre annonce.
  • Le coût par clic (CPC), qui correspond au montant que vous payez chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce. Il dépend du niveau de concurrence sur le mot-clé et du système d’enchères que vous avez choisi. Il reflète le coût de votre campagne.
  • Le nombre de conversions, qui correspond au nombre d’actions réalisées par les internautes après avoir cliqué sur votre annonce, comme un achat, une inscription, un téléchargement ou une demande de devis. Il dépend de la qualité de votre page de destination et de votre offre.
  • Le taux de conversion, qui correspond au rapport entre le nombre de conversions et le nombre de clics. Il exprime le pourcentage d’internautes qui ont réalisé l’action que vous attendiez d’eux après avoir cliqué sur votre annonce. Il reflète l’efficacité de votre campagne.
  • Le retour sur investissement (ROI), qui correspond au rapport entre le bénéfice généré par votre campagne et le coût total de votre campagne. Il exprime le gain ou la perte que vous avez réalisé grâce à votre campagne. Il reflète la rentabilité de votre campagne.

Pour optimiser les résultats d’une campagne SEA, vous devez analyser ces indicateurs et identifier les points forts et les points faibles de votre campagne. Vous pouvez ensuite apporter des modifications à votre campagne, comme :

  • Ajouter ou supprimer des mots-clés, en fonction de leur performance et de leur pertinence.
  • Modifier le type de correspondance ou les mots-clés négatifs, pour affiner votre ciblage et éviter les clics inutiles.
  • Modifier le texte ou le format de vos annonces, pour les rendre plus attractives et plus persuasives.
  • Modifier le budget ou le système d’enchères, pour optimiser le coût et la rentabilité de votre campagne.
  • Modifier la page de destination ou l’appel à l’action, pour améliorer l’expérience utilisateur et le taux de conversion.

L’optimisation d’une campagne SEA est un processus continu, qui nécessite un suivi régulier et des tests A/B pour comparer différentes versions de vos annonces ou de vos pages de destination. Ainsi, vous pourrez trouver la combinaison optimale qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Quels sont les avantages et les inconvénients du SEA ?

Pour conclure, le SEA est une stratégie de webmarketing puissante et efficace, qui présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Voici un résumé des principaux points forts et points faibles du SEA :

Les avantages du SEA

  • Le SEA permet de gagner en visibilité rapidement, en apparaissant en haut des résultats de recherche sur des mots-clés stratégiques.
  • Le SEA permet de cibler précisément son audience, en fonction des mots-clés, de la localisation, du moment ou du type d’appareil des internautes.
  • Le SEA permet de maîtriser son budget, en payant uniquement lorsque les internautes cliquent sur les annonces et en ajustant le montant des enchères.
  • Le SEA permet de mesurer et optimiser ses résultats, en utilisant des outils de suivi et d’analyse qui fournissent des données précises et détaillées sur la performance de la campagne.

Les inconvénients du SEA

  • Le SEA nécessite un investissement financier, qui peut être élevé selon le niveau de concurrence sur les mots-clés et le coût par clic.
  • Le SEA nécessite des compétences techniques, pour créer et gérer une campagne efficace, en respectant les règles et les bonnes pratiques du référencement payant.
  • Le SEA nécessite une veille constante, pour suivre l’évolution du marché, des mots-clés, des concurrents et des attentes des internautes.
  • Le SEA n’a qu’un effet temporaire, car les annonces disparaissent dès que la campagne s’arrête ou que le budget est épuisé.

Ainsi, le SEA est une stratégie complémentaire au SEO (référencement naturel), qui permet de booster sa visibilité sur Google à court terme, mais qui ne remplace pas le travail de fond sur le contenu et la qualité du site web. Le SEA est donc un levier à utiliser avec discernement, en fonction de ses objectifs, de son budget et de sa cible.

Conclusion

Vous l’aurez compris, le SEA est une stratégie de webmarketing incontournable pour se faire connaître sur Internet. En créant et en optimisant des campagnes SEA, vous pouvez augmenter votre trafic, votre notoriété et vos conversions. Mais pour réussir une campagne SEA, il faut respecter certaines étapes et certaines règles, qui nécessitent des compétences et du temps. Si vous n’êtes pas sûr de vous ou si vous manquez de ressources, vous pouvez faire appel à un expert en SEA, qui saura vous accompagner et vous conseiller dans votre stratégie d’acquisition sur Google.

Vous voulez améliorer votre stratégie Google Ads ?

Programmez un rendez-vous en quelques secondes pour que l’un de nos Account Manager analyse votre site et vous donne gratuitement  des recommandations Google Ads ! 

Cet article de blog a été entièrement rédigé par notre outil de rédaction SEO boosté à l'IA.