Stratégie ecommerce: construisez un business en ligne rentable

agence web

Vous avez envie de vous lancer dans le commerce en ligne, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez déjà une boutique en ligne, mais vous peinez à attirer des clients et à générer des ventes ? Vous cherchez des conseils pour optimiser votre stratégie ecommerce et booster votre chiffre d’affaires ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, cet article est fait pour vous ! Nous allons vous présenter les 5 étapes clés pour réussir votre stratégie ecommerce en 2023. Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous trouverez des astuces et des outils pour créer un business en ligne rentable et pérenne.

Prêt à relever le défi ? Alors, c’est parti !

1. Planifier votre stratégie ecommerce

La première étape pour réussir votre stratégie ecommerce est de la planifier. Il ne suffit pas de créer un site web et d’y ajouter des produits au hasard. Vous devez avoir une vision claire de ce que vous voulez vendre, à qui, comment et pourquoi.

Pour cela, vous devez répondre à plusieurs questions essentielles :

  • Quel est votre produit ou service ? Quelle est sa valeur ajoutée ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Quels sont ses concurrents ?
  • Qui est votre client idéal ? Quels sont ses besoins, ses problèmes, ses motivations, ses freins, ses habitudes d’achat ? Comment le segmenter en fonction de ses caractéristiques et de son comportement ?
  • Quel est votre positionnement sur le marché ? Quelle est votre proposition de valeur unique ? Quels sont vos atouts et vos faiblesses par rapport à la concurrence ? Comment vous différencier et vous faire remarquer ?
  • Quels sont vos objectifs à court, moyen et long terme ? Quels indicateurs de performance allez-vous utiliser pour mesurer vos résultats ? Quels sont vos moyens financiers, humains et techniques pour les atteindre ?
  • Quelle est votre stratégie marketing ? Quels canaux allez-vous utiliser pour attirer, convertir et fidéliser vos clients ? Quel est votre budget et votre retour sur investissement attendu pour chaque canal ? Quel est votre calendrier et votre plan d’action ?

Pour répondre à ces questions, vous pouvez vous appuyer sur des outils comme le business model canvas, le buyer persona, le positioning statement, le SMART, le AARRR ou encore le marketing mix. Ces outils vous aideront à structurer votre réflexion et à formaliser votre stratégie ecommerce sur papier.

Exemple de planification de stratégie ecommerce

Prenons l’exemple fictif d’une marque de vêtements écoresponsables pour femmes, nommée Greeny. Voici comment elle pourrait planifier sa stratégie ecommerce :

  • Son produit est une gamme de vêtements fabriqués à partir de matières biologiques ou recyclées, respectueux de l’environnement et des conditions de travail des producteurs. Ses avantages sont la qualité, le confort, le style et l’éthique. Ses inconvénients sont le prix plus élevé que la moyenne et la disponibilité limitée. Ses concurrents sont d’autres marques écoresponsables comme Ekyog, Veja ou Patagonia.
  • Son client idéal est une femme active, âgée de 25 à 45 ans, sensible aux enjeux écologiques et sociaux, qui cherche à consommer de manière plus responsable et à se faire plaisir. Elle a un pouvoir d’achat moyen à élevé, elle aime la mode et suit les tendances, elle est connectée aux réseaux sociaux et aux blogs. Elle peut être segmentée en fonction de son niveau d’engagement écologique, de son style vestimentaire ou de sa fréquence d’achat.
  • Son positionnement sur le marché est celui d’une marque de vêtements écoresponsables, tendances et accessibles, qui propose une alternative à la fast fashion et qui s’adresse aux femmes qui veulent se faire du bien tout en faisant du bien à la planète. Sa proposition de valeur unique est : “Greeny, la mode éthique et chic”. Ses atouts sont son design, sa qualité, sa transparence et sa proximité avec ses clientes. Ses faiblesses sont son coût de production, sa distribution et sa notoriété.
  • Ses objectifs à court terme sont de créer sa boutique en ligne, de se faire connaître et de générer ses premières ventes. Ses objectifs à moyen terme sont d’augmenter son trafic, son taux de conversion et son panier moyen. Ses objectifs à long terme sont de fidéliser ses clientes, de développer sa gamme de produits et de se positionner comme une référence dans le secteur de la mode écoresponsable. Ses indicateurs de performance sont le nombre de visiteurs, le nombre de commandes, le chiffre d’affaires, le coût d’acquisition, le taux de rétention, le taux de satisfaction, etc. Ses moyens financiers sont limités au départ, elle compte sur le bouche-à-oreille, les partenariats et les subventions pour se lancer. Ses moyens humains sont composés d’elle-même, d’un webdesigner, d’un rédacteur SEO et d’un community manager. Ses moyens techniques sont un site web Shopify, une plateforme logistique externalisée et des outils de marketing digital.
  • Sa stratégie marketing est basée sur trois axes : la visibilité, la conversion et la fidélisation. Pour la visibilité, elle va utiliser le référencement naturel (SEO), les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Pinterest), le marketing de contenu (blog, newsletter) et les relations presse (communiqués, articles, interviews). Pour la conversion, elle va utiliser le design du site web (ergonomie, navigation, appel à l’action), les fiches produits (photos, descriptions, avis), les offres promotionnelles (codes promo, livraison gratuite) et les garanties (paiement sécurisé, service client). Pour la fidélisation, elle va utiliser le programme de fidélité (points, cadeaux), le parrainage (réductions pour les filleuls et les parrains), l’emailing (relance panier abandonné, upsell, cross-sell) et le service après-vente (retours gratuits, remboursement rapide).

Voilà un exemple de planification de stratégie ecommerce pour Greeny. Bien sûr, il s’agit d’un cas simplifié et fictif. Vous devrez adapter votre planification à votre propre situation et à votre propre marché.

2. Créer votre boutique en ligne

La deuxième étape pour réussir votre stratégie ecommerce est de créer votre boutique en ligne. Il s’agit du support principal de votre activité commerciale sur internet. Votre boutique en ligne doit être à la fois attractive, fonctionnelle et performante.

Pour cela, vous devez prendre en compte plusieurs éléments :

  • Le nom de domaine : il s’agit de l’adresse web de votre boutique en ligne. Il doit être facile à retenir, à écrire et à prononcer. Il doit aussi refléter votre identité de marque et votre activité. Vous pouvez utiliser des outils comme NameMesh ou Bust a Name pour trouver des idées de noms de domaine disponibles.
  • Le logo : il s’agit du symbole visuel qui représente votre marque. Il doit être simple, original et reconnaissable. Il doit aussi être adapté à votre univers graphique et à votre cible. Vous pouvez utiliser des outils comme Canva ou Logaster pour créer votre logo facilement.
  • Le design : il s’agit de l’aspect esthétique de votre boutique en ligne. Il doit être cohérent avec votre image de marque et vos valeurs. Il doit aussi être agréable à regarder et à parcourir. Vous pouvez utiliser des outils comme Shopify ou PrestaShop pour choisir un thème prêt à l’emploi ou personnalisable pour votre site web.
  • L’ergonomie : il s’agit de l’aspect fonctionnel de votre boutique en ligne. Il doit faciliter la navigation, la recherche et l’achat de vos produits ou services. Il doit aussi être adapté à tous les types d’écrans (ordinateur, tablette, smartphone). Vous pouvez utiliser des outils comme Google Analytics ou Hotjar pour analyser le comportement de vos visiteurs et optimiser votre ergonomie.
  • Le contenu : il s’agit du texte, des images, des vidéos ou des sons qui composent votre boutique en ligne. Il doit être pertinent, informatif et persuasif. Il doit aussi être optimisé pour le référencement naturel (SEO), c’est-à-dire qu’il doit contenir les mots-clés que vos clients potentiels utilisent pour rechercher vos produits ou services sur les moteurs de recherche. Vous pouvez utiliser des outils comme Yoast SEO ou SEMrush pour améliorer votre contenu.
  • La sécurité : il s’agit de la protection de vos données et de celles de vos clients. Il est essentiel de sécuriser votre boutique en ligne pour éviter les piratages, les vols ou les fraudes. Vous devez notamment utiliser un protocole HTTPS, un certificat SSL, un système de paiement sécurisé et une politique de confidentialité. Vous pouvez utiliser des outils comme Let’s Encrypt ou Stripe pour renforcer votre sécurité.

Exemple de création de boutique en ligne

Pour illustrer cette étape, reprenons l’exemple de Greeny. Voici comment elle pourrait créer sa boutique en ligne :

  • Son nom de domaine est greeny.com. Il est simple, court et facile à retenir. Il évoque la couleur verte, symbole de l’écologie et du naturel.
  • Son logo est un cercle vert avec le nom Greeny écrit en blanc à l’intérieur. Il est sobre, élégant et moderne. Il rappelle la forme d’une planète, d’un vêtement ou d’un bouton.
  • Son design est épuré, lumineux et harmonieux. Il utilise des couleurs douces et naturelles, comme le vert, le beige ou le blanc. Il met en valeur ses produits avec de belles photos et des animations subtiles.
  • Son ergonomie est intuitive, fluide et rapide. Elle propose un menu clair et complet, une barre de recherche efficace, un filtre par catégorie, taille ou couleur, un panier visible et accessible, un processus de commande simplifié et un chat en direct pour répondre aux questions.
  • Son contenu est pertinent, informatif et persuasif. Elle rédige des fiches produits détaillées, avec des descriptions attrayantes, des caractéristiques techniques, des conseils d’entretien et des avis clients. Elle intègre également des mots-clés stratégiques pour le SEO, comme “vêtements écoresponsables”, “mode éthique” ou “Greeny”.
  • Sa sécurité est renforcée par l’utilisation d’un protocole HTTPS, d’un certificat SSL, d’un système de paiement sécurisé par carte bancaire ou PayPal et d’une politique de confidentialité transparente et respectueuse des données personnelles.

Voilà un exemple de création de boutique en ligne pour Greeny. Bien sûr, il s’agit d’un cas simplifié et fictif. Vous devrez adapter votre création à votre propre situation et à votre propre marché.

3. Attirer du trafic qualifié sur votre boutique en ligne

La troisième étape pour réussir votre stratégie ecommerce est d’attirer du trafic qualifié sur votre boutique en ligne. Il s’agit du nombre de visiteurs qui viennent sur votre site web et qui sont susceptibles d’être intéressés par vos produits ou services.

Pour cela, vous devez utiliser différents canaux de communication, en fonction de vos objectifs, de votre budget et de votre cible. Voici les principaux canaux que vous pouvez exploiter :

  • Le référencement naturel (SEO) : il consiste à optimiser votre site web pour qu’il apparaisse dans les premiers résultats des moteurs de recherche comme Google ou Bing. Cela implique de travailler sur les aspects techniques, éditoriaux et de popularité de votre site web. Le SEO est un canal efficace et durable, mais il demande du temps et des compétences.
  • Le référencement payant (SEA) : il consiste à créer des annonces publicitaires qui s’affichent sur les moteurs de recherche ou sur d’autres sites web. Cela implique de choisir des mots-clés, de rédiger des textes, de définir un budget et de mesurer les performances. Le SEA est un canal rapide et flexible, mais il demande un investissement financier.
  • Les réseaux sociaux (SMM) : ils consistent à créer et à animer une communauté autour de votre marque sur des plateformes comme Facebook, Instagram, Pinterest ou YouTube. Cela implique de publier du contenu, d’interagir avec vos fans, de créer des événements ou des jeux-concours. Les réseaux sociaux sont un canal puissant et viral, mais ils demandent du temps et de la créativité.
  • L’emailing (EMM) : il consiste à envoyer des messages personnalisés à vos contacts par email. Cela implique de collecter des adresses email, de segmenter votre base, de rédiger des newsletters ou des offres promotionnelles. L’emailing est un canal rentable et fidélisant, mais il demande du respect et de la pertinence.
  • Le marketing de contenu (CM) : il consiste à créer et à diffuser du contenu utile, informatif ou divertissant pour votre audience. Cela implique de rédiger des articles de blog, des livres blancs, des infographies ou des podcasts. Le marketing de contenu est un canal attractif et crédible, mais il demande du savoir-faire et de la régularité.
  • Les relations presse (RP) : elles consistent à faire parler de votre marque dans les médias traditionnels ou digitaux. Cela implique de rédiger des communiqués ou des dossiers de presse, d’envoyer des échantillons ou des invitations, de nouer des relations avec les journalistes ou les influenceurs. Les relations presse sont un canal prestigieux et influent, mais elles demandent du réseau et du tact.

Pour attirer du trafic qualifié sur votre boutique en ligne, vous devez choisir les canaux les plus adaptés à votre situation et à votre marché. Vous devez aussi les combiner entre eux pour créer une stratégie multicanale cohérente et efficace.

Exemple d’attraction de trafic qualifié sur une boutique en ligne

Pour illustrer cette étape, reprenons l’exemple de Greeny. Voici comment elle pourrait attirer du trafic qualifié sur sa boutique en ligne :

  • Elle utilise le SEO pour se positionner sur des mots-clés liés à la mode écoresponsable, comme “vêtements éthiques”, “mode durable” ou “Greeny”. Elle optimise son site web en termes de structure, de contenu et de liens externes.
  • Elle utilise le SEA pour se faire connaître rapidement et capter l’attention des internautes qui recherchent ses produits ou services. Elle crée des campagnes Google Ads avec des annonces textuelles ou visuelles qui renvoient vers sa boutique en ligne.
  • Elle utilise les réseaux sociaux pour créer une communauté engagée autour de sa marque. Elle publie régulièrement du contenu inspirant, éducatif ou divertissant sur Facebook, Instagram et Pinterest. Elle organise aussi des jeux-concours ou des live pour interagir avec ses fans.
  • Elle utilise l’emailing pour fidéliser ses contacts et les inciter à acheter ses produits ou services. Elle envoie des newsletters mensuelles avec des conseils mode, des témoignages clients ou des nouveautés produits. Elle envoie aussi des offres promotionnelles personnalisées en fonction du profil et du comportement d’achat de ses contacts.
  • Elle utilise le marketing de contenu pour apporter de la valeur ajoutée à son audience et renforcer son expertise dans son domaine. Elle rédige des articles de blog sur des sujets liés à la mode écoresponsable, comme “Comment choisir ses vêtements éthiques ?”, “Quels sont les labels à connaître ?” ou “Comment entretenir ses vêtements écoresponsables ?”.
  • Elle utilise les relations presse pour faire parler d’elle dans les médias et augmenter sa notoriété. Elle rédige des communiqués de presse pour annoncer le lancement de sa boutique en ligne, ses nouvelles collections ou ses événements. Elle envoie des échantillons ou des invitations à des journalistes ou des influenceurs spécialisés dans la mode ou l’écologie.

Voilà un exemple d’attraction de trafic qualifié sur une boutique en ligne pour Greeny. Bien sûr, il s’agit d’un cas simplifié et fictif. Vous devrez adapter votre attraction à votre propre situation et à votre propre marché.

4. Convertir vos visiteurs en clients

La quatrième étape pour réussir votre stratégie ecommerce est de convertir vos visiteurs en clients. Il s’agit du pourcentage de visiteurs qui passent à l’action et qui achètent vos produits ou services sur votre boutique en ligne.

Pour cela, vous devez utiliser différentes techniques, en fonction de votre offre, de votre cible et de votre concurrence. Voici les principales techniques que vous pouvez mettre en œuvre :

  • Le design persuasif : il consiste à utiliser des éléments visuels ou textuels qui incitent vos visiteurs à passer à l’achat. Cela implique d’utiliser des couleurs, des formes, des images, des polices ou des mots qui attirent l’attention, suscitent l’émotion ou déclenchent l’action. Vous pouvez utiliser des outils comme Color Hunt ou Coolors pour choisir une palette de couleurs adaptée à votre site web.
  • L’optimisation du tunnel de conversion : il consiste à simplifier et à fluidifier le parcours d’achat de vos visiteurs. Cela implique de réduire le nombre d’étapes, de demander le minimum d’informations, de proposer plusieurs modes de paiement ou de livraison. Vous pouvez utiliser des outils comme Google Optimize ou Optimizely pour tester et améliorer votre tunnel de conversion.
  • La preuve sociale : elle consiste à rassurer vos visiteurs en leur montrant que d’autres personnes ont déjà acheté et apprécié vos produits ou services. Cela implique d’afficher des avis clients, des notes, des témoignages, des logos de partenaires ou des chiffres clés. Vous pouvez utiliser des outils comme Trustpilot ou Avis Vérifiés pour collecter et afficher des avis clients authentiques.
  • L’urgence et la rareté : elles consistent à créer un sentiment de peur de rater une opportunité chez vos visiteurs. Cela implique d’utiliser des offres limitées dans le temps ou en quantité, des compteurs, des stocks restants ou des alertes. Vous pouvez utiliser des outils comme HurryTimer ou WooCommerce Stock Manager pour ajouter des éléments d’urgence et de rareté sur votre site web.
  • L’offre irrésistible : elle consiste à proposer une valeur supérieure au prix demandé à vos visiteurs. Cela implique d’utiliser des réductions, des cadeaux, des garanties, des remboursements ou des essais gratuits. Vous pouvez utiliser des outils comme Coupon Creator ou WooCommerce Smart Coupons pour créer et gérer vos offres promotionnelles.
  • L’appel à l’action : il consiste à indiquer clairement à vos visiteurs ce que vous attendez d’eux. Cela implique d’utiliser des boutons, des liens, des formulaires ou des pop-ups qui invitent vos visiteurs à acheter, s’inscrire, télécharger ou contacter. Vous pouvez utiliser des outils comme Elementor ou OptinMonster pour créer et intégrer des appels à l’action efficaces sur votre site web.

Pour convertir vos visiteurs en clients, vous devez choisir les techniques les plus adaptées à votre situation et à votre marché. Vous devez aussi les combiner entre elles pour créer une stratégie de conversion cohérente et efficace.

Exemple de conversion de visiteurs en clients sur une boutique en ligne

Pour illustrer cette étape, reprenons l’exemple de Greeny. Voici comment elle pourrait convertir ses visiteurs en clients sur sa boutique en ligne :

  • Elle utilise le design persuasif pour mettre en avant ses produits et ses valeurs. Elle utilise des couleurs vertes et blanches, qui évoquent la nature et la pureté. Elle utilise des images de femmes souriantes et élégantes, qui portent ses vêtements. Elle utilise des mots qui expriment la qualité, le confort, le style et l’éthique.
  • Elle optimise son tunnel de conversion pour faciliter l’achat de ses produits. Elle propose un menu simple, qui permet d’accéder facilement aux différentes catégories de produits. Elle propose un panier visible, qui permet de voir le nombre et le prix des articles ajoutés. Elle propose un processus de commande en 3 étapes : identification, livraison et paiement.
  • Elle utilise la preuve sociale pour rassurer ses visiteurs sur la fiabilité de sa marque. Elle affiche des avis clients, qui témoignent de leur satisfaction sur la qualité, le confort, le style et l’éthique de ses vêtements. Elle affiche des logos de partenaires, qui attestent de son engagement écologique et social. Elle affiche des chiffres clés, qui montrent le nombre de clients, de commandes ou d’arbres plantés grâce à sa marque.
  • Elle utilise l’urgence et la rareté pour inciter ses visiteurs à passer à l’achat rapidement. Elle propose des offres limitées dans le temps, comme des ventes flash ou des soldes. Elle affiche des compteurs, qui indiquent le temps restant pour profiter des offres. Elle affiche des stocks restants, qui indiquent le nombre d’articles disponibles pour chaque produit.
  • Elle propose une offre irrésistible pour convaincre ses visiteurs qu’ils font une bonne affaire. Elle offre une réduction de 10% sur la première commande pour les nouveaux clients. Elle offre un cadeau surprise pour toute commande supérieure à 100 euros. Elle offre une garantie satisfait ou remboursé pendant 30 jours. Elle offre la livraison gratuite à partir de 50 euros d’achat.
  • Elle utilise l’appel à l’action pour guider ses visiteurs vers l’achat. Elle utilise des boutons, qui invitent à ajouter au panier, à commander ou à payer. Elle utilise des liens, qui invitent à découvrir plus de produits, à lire les avis ou à contacter le service client. Elle utilise des pop-ups, qui invitent à s’inscrire à la newsletter, à profiter d’une offre spéciale ou à télécharger un guide.

Voilà un exemple de conversion de visiteurs en clients sur une boutique en ligne pour Greeny. Bien sûr, il s’agit d’un cas simplifié et fictif. Vous devrez adapter votre conversion à votre propre situation et à votre propre marché.

5. Fidéliser vos clients

La cinquième et dernière étape pour réussir votre stratégie ecommerce est de fidéliser vos clients. Il s’agit du pourcentage de clients qui reviennent acheter vos produits ou services sur votre boutique en ligne.

Pour cela, vous devez utiliser différentes méthodes, en fonction de votre offre, de votre cible et de votre concurrence. Voici les principales méthodes que vous pouvez mettre en place :

  • Le service client : il consiste à répondre aux questions, aux demandes ou aux réclamations de vos clients. Cela implique d’être disponible, réactif, courtois et professionnel. Vous pouvez utiliser des outils comme Zendesk ou Freshdesk pour gérer votre service client efficacement.
  • Le service après-vente : il consiste à assurer le suivi et la satisfaction de vos clients après leur achat. Cela implique d’envoyer un email de confirmation, de remerciement ou de satisfaction. Cela implique aussi de proposer des facilités de retour, d’échange ou de remboursement. Vous pouvez utiliser des outils comme Aftership ou Loox pour gérer votre service après-vente efficacement.
  • Le programme de fidélité : il consiste à ré compenser vos clients pour leur fidélité. Cela implique de leur offrir des points, des cadeaux, des réductions ou des avantages exclusifs en fonction de leurs achats ou de leurs actions. Vous pouvez utiliser des outils comme LoyaltyLion ou Smile.io pour créer et gérer votre programme de fidélité efficacement.
  • Le parrainage : il consiste à inciter vos clients à recommander votre marque à leurs proches. Cela implique de leur offrir une réduction, un cadeau ou un bonus pour eux et pour leurs filleuls. Vous pouvez utiliser des outils comme ReferralCandy ou Friendbuy pour créer et gérer votre programme de parrainage efficacement.
  • L’emailing : il consiste à envoyer des messages personnalisés à vos clients par email. Cela implique de leur proposer des produits complémentaires, des offres personnalisées, des conseils utiles ou des actualités intéressantes. Vous pouvez utiliser des outils comme Mailchimp ou Klaviyo pour créer et gérer vos campagnes d’emailing efficacement.
  • Le marketing relationnel : il consiste à créer et à entretenir une relation de confiance et de proximité avec vos clients. Cela implique de les écouter, de les conseiller, de les surprendre, de les fidéliser ou de les récompenser. Vous pouvez utiliser des outils comme HubSpot ou Salesforce pour créer et gérer votre marketing relationnel efficacement.

Pour fidéliser vos clients, vous devez choisir les méthodes les plus adaptées à votre situation et à votre marché. Vous devez aussi les combiner entre elles pour créer une stratégie de fidélisation cohérente et efficace.

Exemple de fidélisation de clients sur une boutique en ligne

Pour illustrer cette étape, reprenons l’exemple de Greeny. Voici comment elle pourrait fidéliser ses clients sur sa boutique en ligne :

  • Elle utilise le service client pour répondre aux questions, aux demandes ou aux réclamations de ses clients. Elle propose un chat en direct sur son site web, un numéro de téléphone gratuit et une adresse email dédiée. Elle s’efforce d’être disponible, réactive, courtoise et professionnelle.
  • Elle utilise le service après-vente pour assurer le suivi et la satisfaction de ses clients après leur achat. Elle envoie un email de confirmation, de remerciement et de satisfaction après chaque commande. Elle propose des facilités de retour, d’échange ou de remboursement pendant 30 jours. Elle rembourse rapidement ses clients en cas de problème.
  • Elle utilise le programme de fidélité pour récompenser ses clients pour leur fidélité. Elle leur offre un point pour chaque euro dépensé sur sa boutique en ligne. Elle leur offre un bon d’achat de 10 euros tous les 100 points cumulés. Elle leur offre aussi des cadeaux surprises à chaque anniversaire ou à chaque palier atteint.
  • Elle utilise le parrainage pour inciter ses clients à recommander sa marque à leurs proches. Elle leur offre une réduction de 15% sur leur prochaine commande pour chaque filleul qui passe une commande sur sa boutique en ligne. Elle offre aussi une réduction de 15% au filleul pour sa première commande.
  • Elle utilise l’emailing pour envoyer des messages personnalisés à ses clients par email. Elle leur propose des produits complémentaires en fonction de leurs achats précédents. Elle leur propose des offres personnalisées en fonction de leurs préférences ou de leurs occasions spéciales. Elle leur envoie des conseils utiles sur la mode écoresponsable ou l’entretien de leurs vêtements. Elle leur envoie des actualités intéressantes sur sa marque ou son secteur d’activité.
  • Elle utilise le marketing relationnel pour créer et entretenir une relation de confiance et de proximité avec ses clients. Elle les écoute attentivement et recueille leurs feedbacks sur ses produits ou services. Elle les conseille personnellement et leur propose des solutions adaptées à leurs besoins. Elle les surprend régulièrement avec des attentions particulières, comme des cartes personnalisées, des échantillons gratuits ou des invitations à des événements. Elle les fidélise en leur faisant sentir qu’ils font partie d’une communauté engagée et solidaire.

Voilà un exemple de fidélisation de clients sur une boutique en ligne pour Greeny. Bien sûr, il s’agit d’un cas simplifié et fictif. Vous devrez adapter votre fidélisation à votre propre situation et à votre propre marché.

Conclusion

Vous avez maintenant une vision globale des 5 étapes pour réussir votre stratégie ecommerce en 2023. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action et à mettre en œuvre ces étapes pour créer un business en ligne rentable et pérenne.

Vous voulez améliorer votre stratégie marketing ?

Programmez un rendez-vous en quelques secondes pour que l’un de nos experts analyse votre stratégie marketing et vous propose un plan d’action ! 

Cet article de blog a été entièrement rédigé par notre outil de rédaction SEO boosté à l'IA.