Crawl SEO : le guide ultime pour optimiser le parcours des robots

seo

Vous avez un site web et vous voulez qu’il soit bien référencé sur Google ? Alors vous devez vous intéresser au crawl SEO, c’est-à-dire à la façon dont les robots des moteurs de recherche explorent votre site et indexent vos pages. Le crawl SEO est un élément essentiel de votre stratégie de référencement naturel, car il va déterminer la visibilité et la pertinence de votre contenu sur le web. Mais comment fonctionne le crawl SEO ? Comment optimiser le parcours des robots sur votre site ? Quels sont les outils et les techniques à utiliser pour analyser et améliorer votre crawl SEO ? Dans ce guide ultime, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur le crawl SEO et vous donner des conseils pratiques pour booster votre positionnement sur Google.

Qu’est-ce que le crawl SEO ?

Le crawl SEO est l’action de parcourir un site web par un robot, appelé aussi crawler ou spider, qui va analyser le contenu et la structure du site. Le crawler va suivre les liens internes et externes qu’il trouve sur chaque page et récupérer des informations utiles pour le référencement, comme le titre, la description, les mots-clés, les images, etc. Le crawler va ensuite transmettre ces informations à un index, qui est une base de données qui contient tous les sites web explorés par le robot. L’index va servir à classer les pages en fonction de leur pertinence pour une requête donnée.

Le crawl SEO est donc une étape indispensable pour que votre site web soit visible sur les moteurs de recherche comme Google. Si votre site n’est pas crawlé ou mal crawlé, il ne sera pas indexé ou mal indexé, et il aura peu de chances d’apparaître dans les résultats de recherche. Le crawl SEO va aussi influencer la qualité de votre référencement, car il va permettre aux robots de détecter les éventuels problèmes techniques ou éditoriaux de votre site, comme les erreurs 404, le contenu dupliqué, les pages orphelines, etc.

Comment fonctionne le crawl SEO ?

Le crawl SEO est réalisé par des robots appartenant aux moteurs de recherche, comme Googlebot pour Google ou Bingbot pour Bing. Ces robots sont constamment à la recherche de nouveaux contenus sur le web, qu’ils soient créés ou modifiés. Pour trouver ces contenus, ils utilisent plusieurs sources, comme les sitemaps, les fichiers robots.txt, les liens entrants provenant d’autres sites, ou encore les signaux sociaux.

Une fois qu’un robot a trouvé une page à crawler, il va l’analyser en suivant un certain nombre de règles et de critères. Par exemple, il va vérifier si la page est autorisée ou non à être crawlée grâce au fichier robots.txt, qui est un fichier qui indique aux robots ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire sur un site. Il va aussi vérifier si la page est canonique ou non grâce à la balise rel=“canonical”, qui permet d’éviter le contenu dupliqué en indiquant au robot quelle est la version originale d’une page. Il va également prendre en compte les directives HTTP, comme les codes de réponse (200 OK, 301 Moved Permanently, 404 Not Found, etc.) ou les en-têtes (Cache-Control, Last-Modified, etc.).

Le robot va ensuite extraire les informations pertinentes pour le référencement de la page, comme le titre (balise title), la description (balise meta description), les mots-clés (balise meta keywords), les images (balise img), etc. Il va aussi suivre les liens présents sur la page, qu’ils soient internes (vers d’autres pages du même site) ou externes (vers d’autres sites). Il va ainsi découvrir de nouvelles pages à crawler et enrichir son index.

Le robot va répéter ce processus jusqu’à ce qu’il ait exploré toutes les pages accessibles d’un site ou qu’il ait atteint la limite de son budget de crawl. Le budget de crawl est le nombre de pages que le robot peut crawler sur un site en un temps donné. Ce budget dépend de plusieurs facteurs, comme la popularité du site, la fréquence de mise à jour du contenu, la vitesse de chargement des pages, ou encore la qualité du maillage interne. Plus le budget de crawl est élevé, plus le robot pourra crawler de pages et les indexer rapidement.

Comment optimiser le crawl SEO ?

Optimiser le crawl SEO consiste à faciliter le travail des robots des moteurs de recherche et à leur fournir les informations les plus pertinentes et les plus à jour sur votre site. Cela va vous permettre d’améliorer votre indexation et votre positionnement sur les résultats de recherche. Pour optimiser le crawl SEO, vous devez suivre plusieurs étapes :

Créer et soumettre un sitemap

Un sitemap est un fichier qui liste toutes les pages de votre site web et qui indique aux robots comment elles sont organisées et hiérarchisées. Le sitemap va aider le robot à découvrir plus facilement et plus rapidement les pages de votre site, surtout si elles sont profondes ou peu liées entre elles. Le sitemap va aussi permettre au robot de connaître la fréquence de mise à jour et la priorité des pages, ce qui va influencer leur indexation.

Pour créer un sitemap, vous pouvez utiliser des outils en ligne comme XML-Sitemaps.com ou des plugins WordPress comme Yoast SEO ou Google XML Sitemaps. Vous devez ensuite soumettre votre sitemap aux moteurs de recherche via leurs outils dédiés, comme Google Search Console ou Bing Webmaster Tools.

Créer et optimiser un fichier robots.txt

Un fichier robots.txt est un fichier qui donne des instructions aux robots des moteurs de recherche sur ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire sur votre site. Le fichier robots.txt va vous permettre de contrôler le crawl SEO en autorisant ou en bloquant l’accès à certaines pages ou à certains répertoires de votre site. Par exemple, vous pouvez bloquer les pages qui n’ont pas d’intérêt pour le référencement, comme les pages administratives, les pages de connexion, les pages de panier, etc.

Pour créer un fichier robots.txt, vous devez respecter une syntaxe précise et le placer à la racine de votre site. Vous pouvez utiliser des outils en ligne comme Robotstxt.org ou des plugins WordPress comme WP Robots Txt pour générer votre fichier robots.txt. Vous devez ensuite vérifier que votre fichier robots.txt est bien pris en compte par les moteurs de recherche via leurs outils dédiés, comme Google Search Console ou Bing Webmaster Tools.

Optimiser les URLs

Les URLs sont les adresses web de vos pages. Elles sont importantes pour le crawl SEO car elles vont indiquer aux robots des moteurs de recherche le contenu et la structure de vos pages. Pour optimiser vos URLs, vous devez respecter quelques bonnes pratiques :

  • Utiliser des mots-clés pertinents pour décrire le contenu de vos pages
  • Utiliser des tirets pour séparer les mots dans vos URLs
  • Utiliser des minuscules pour écrire vos URLs
  • Utiliser des URLs courtes et lisibles
  • Éviter les paramètres inutiles dans vos URLs
  • Éviter les URLs dupliquées ou trop similaires

Par exemple, une URL optimisée pour le crawl SEO pourrait être : https://www.mon-site.com/crawl-seo-guide-ultime

Gérer les redirections

Les redirections sont des instructions qui permettent de rediriger automatiquement un visiteur ou un robot d’une page vers une autre page. Les redirections sont utiles pour le crawl SEO car elles vont éviter les erreurs 404 (page non trouvée) et maintenir la cohérence de votre site. Il existe différents types de redirections, mais les plus courantes sont les redirections 301 (redirection permanente) et les redirections 302 (redirection temporaire).

Pour gérer les redirections, vous devez utiliser des outils en ligne comme Redirect Checker ou des plugins WordPress comme Redirection ou Simple 301 Redirects. Vous devez ensuite vérifier que vos redirections sont bien fonctionnelles et qu’elles ne créent pas de boucles ou de chaînes trop longues. Vous devez aussi éviter les redirections inutiles ou abusives, qui peuvent nuire à votre crawl SEO et à votre expérience utilisateur.

Utiliser des URLs canoniques

Les URLs canoniques sont des balises qui permettent d’indiquer aux robots des moteurs de recherche quelle est la version originale d’une page, lorsqu’il existe plusieurs versions d’une même page. Les URLs canoniques vont vous permettre de résoudre le problème du contenu dupliqué, qui peut pénaliser votre crawl SEO et votre positionnement sur les résultats de recherche. Le contenu dupliqué peut être causé par plusieurs facteurs, comme les paramètres d’URL, les versions mobiles ou multilingues, les pages de catégories ou de tags, etc.

Pour utiliser des URLs canoniques, vous devez ajouter la balise rel=“canonical” dans le code HTML de vos pages. Vous pouvez utiliser des outils en ligne comme Canonical URL Checker ou des plugins WordPress comme Yoast SEO ou All In One SEO Pack pour générer et vérifier vos URLs canoniques. Vous devez ensuite vous assurer que vos URLs canoniques sont cohérentes et qu’elles pointent vers la meilleure version de vos pages.

Suivre et corriger les erreurs 404

Les erreurs 404 sont des codes de réponse HTTP qui indiquent qu’une page n’existe pas ou n’est plus disponible. Les erreurs 404 sont néfastes pour le crawl SEO car elles vont faire perdre du temps et des ressources aux robots des moteurs de recherche, qui vont explorer des pages inutiles. Les erreurs 404 sont aussi nuisibles pour l’expérience utilisateur, car elles vont frustrer les visiteurs qui ne trouveront pas le contenu qu’ils recherchent.

Pour suivre et corriger les erreurs 404, vous devez utiliser des outils en ligne comme Google Search Console ou Bing Webmaster Tools, qui vont vous indiquer les pages qui renvoient une erreur 404 sur votre site. Vous devez ensuite corriger ces erreurs en utilisant des redirections 301 vers des pages similaires ou pertinentes, ou en supprimant les liens morts qui pointent vers ces pages.

Analyser le crawl et les logs SEO

L’analyse du crawl et des logs SEO est une technique qui consiste à utiliser des outils spécifiques pour crawler votre site web et analyser les fichiers logs de votre serveur. Les fichiers logs sont des fichiers qui enregistrent toutes les requêtes faites à votre serveur, y compris celles des robots des moteurs de recherche. L’analyse du crawl et des logs SEO va vous permettre d’avoir une vision complète et précise du comportement des robots sur votre site, et de détecter les éventuels problèmes ou opportunités d’optimisation.

Pour analyser le crawl et les logs SEO, vous devez utiliser des outils dédiés comme Oncrawl, Botify ou Screaming Frog. Ces outils vont vous permettre de crawler votre site web et de croiser les données avec celles de vos fichiers logs. Vous pourrez ainsi obtenir des informations utiles comme le nombre de pages crawlées par jour, le temps passé par page, le taux d’indexation, le budget de crawl, etc.

Détecter et optimiser les pages orphelines

Les pages orphelines sont des pages qui n’ont aucun lien interne ou externe qui pointe vers elles. Les pages orphelines sont problématiques pour le crawl SEO car elles sont difficiles à trouver par les robots des moteurs de recherche, qui se basent principalement sur les liens pour explorer un site web. Les pages orphelines sont aussi dommageables pour l’expérience utilisateur, car elles ne font pas partie du parcours de navigation du site.

Pour détecter et optimiser les pages orphelines, vous devez utiliser des outils comme Oncrawl, Botify ou Screaming Frog, qui vont crawler votre site web et identifier les pages qui n’ont pas de liens entrants. Vous devez ensuite optimiser ces pages en les intégrant dans le maillage interne de votre site, c’est-à-dire en créant des liens internes vers elles depuis d’autres pages pertinentes. Vous pouvez aussi supprimer les pages orphelines qui n’ont pas d’intérêt pour le référencement ou pour les utilisateurs.

Conclusion

Le crawl SEO est un élément clé de votre stratégie de référencement naturel, car il va déterminer la visibilité et la qualité de votre site web sur les moteurs de recherche. Pour optimiser le crawl SEO, vous devez faciliter le travail des robots des moteurs de recherche et leur fournir les informations les plus pertinentes et les plus à jour sur votre site. Pour cela, vous devez suivre les étapes suivantes :

  • Créer et soumettre un sitemap
  • Créer et optimiser un fichier robots.txt
  • Optimiser les URLs
  • Gérer les redirections
  • Utiliser des URLs canoniques
  • Suivre et corriger les erreurs 404
  • Analyser le crawl et les logs SEO
  • Détecter et optimiser les pages orphelines

Vous voulez améliorer votre référencement naturel ?

Programmez un rendez-vous en quelques secondes pour que l’un de nos account managers analyse le SEO de votre site et vous propose un plan d’action ! 

Cet article de blog a été entièrement rédigé par notre outil de rédaction SEO boosté à l'IA.